Mont Ceint – Présentation

 

Remarquable de par l’originalité de ses reliefs où lherzolite ( roche issue du manteau terrestre) et calcaire se juxtaposent et de par la diversité de ses habitats naturels,  le site offre un ensemble d’une grande richesse en terme de milieux, fertile pour les espèces végétales et animales, d’où sa désignation, le 04 mai 2007,  zone spéciale de conservation FR 7300825 au titre de la Directive « Habitats, faune et flore »  du réseau écologique européen Natura 2000.
carte_natura 4

Carte et périmètre du site

A cheval entre le Couserans et le Vicdessos, situé sur un chaînon calcaire allongé d’ Ouest en Est sur environ 10 km et d’une  largeur de 2 à 3 Km, sa superficie est de 2218 ha. Le site culmine au Pic de Girantes ou Mont Ceint, à 2088 mètres . Avec le pic des Trois Seigneurs et le Pic Rouge de Bassiès, ils marquent la séparation  entre la Haute Ariège et le Couserans et constituent ainsi une barrière naturelle aux vents humides. Globalement, ce chainon est soumis aux influences climatiques atlantiques, les pluies sont relativement bien réparties le long de l’année.

Son relief présente une grande originalité liée à la nature de la roche mère, le calcaire avec  des formes d’érosion particulières. De même, on trouve dans la zone interne des  petit massifs indépendants et alignés (de 500 à 2 000 m de diamètre), composés de roche rare, la lherzolite, roche issus du magma à la formation des Pyrénées. Ce massif de Lherz, entouré  de vastes prairies aux pentes faiblement marquées, surplombe l ‘Etang de Lers ou Lherz,, à 1274 m d’altitude. Surprenante poche d’eau, d’une surface de 7 hectares, alimentée par l’eau de ruissellement  du  massif de Lherzolite (roche totalement imperméable) qui, au contact des calcaires, s’engouffrent sous le Mont Béa,  formant ainsi un important réseau de galeries pour ressortir dans la vallée voisine du Garbet, aux Neuf Fontaines d’Aulus.

L’histoire géologique de cet ancien secteur glaciaire offre aujourd’hui un paysage remarquable et confèrent à ce site une grande diversité des habitats naturels maintenus ouverts grâce à l’ élevage extensif pratiqué depuis plus de deux siècles. Cette reconnaissance s’est concrétisée dans un premier temps par la définition de plusieurs ZNIEFF (couvrant la totalité du site) mais également par la mise en place d’une réserve biologique dirigée sur la tourbière de Bernadouze située sur la commune de Suc et Sentenac.

Goutets_300

Grange de montagne avec enclos

31% du site est composé de pelouses et prairies à haute valeur fourragère d’où une forte activité agricole pratiquée depuis les temps ancestraux :  chaque été  bovins, ovins, équins  transhument vers les estives gérées par 3 groupements pastoraux et une AFP ( association foncière pastorale). Des villages pastoraux de haute montagne dit « les Bourdaous », construits en  pierres sèches, couvert de vert et riches  pâturages, témoignent  que l’activité humaine,  présente depuis plus d’un siècle, a préservé les paysages et l’importante diversité des habitats et des espèces qu’ils recèlent.

Jusqu’au XVIII siècle, il a été un lieu de passage en continu entre les vallées du Vicdessos et du Couserans : à cette époque, toute l’année, des centaines de mulets chargés de minerai, franchissaient le Port de Saleix en direction d’Aulus les Bains  et revenaient par ce même chemin avec du charbon de bois. En effet, pendant des siècles, la mine de Rancié à Sem, fut un des principaux fournisseurs des forges du Couserans. En échange les habitants du Vicdessos recevaient du charbon de bois pour leurs forges à la catalane.

51% du territoire est constitué de forêts domaniales et communales, composés de Hétraies sur les versants Nord et de pins sur les versants sud dont la gestion est confié à l’Office National des Forêts. Situé sur 5 communes, cinq associations de chasse sont présentes et pratiquent, l’hiver,  la chasse en battue aux sangliers sur leur territoire.

Le site est également très visité par les scientifiques et les étudiants: de nombreuses connaissances et de thèses d’État ont été accumulées depuis de nombreuses années sur le territoire: expéditions botanistes, suivi des tourbières et des espèces, diagnostics pastoraux, études géologiques. La présence du gisement de la Lherzolite, témoin incontournable dans la compréhension de la formation de notre planète, représente pour les scientifiques et les étudiants en géologie un lieu d’interprétation géologique prisé. L’étang de Lers et la Tourbière de Bernadouze font aussi l’objet de nombreuses sorties scolaires des écoles d’Ariège et du centre de Montagne de Suc et Sentenac spécialisé, toute l’année, dans les séjours de classe verte.

Un site touristique par excellence, très accessible, traversé de sud en ouest par la route départementale D 18, il est situé sur la route des cols Pyrénéens. Carrefour depuis des siècles, il est particulièrement fréquenté en période estivale par les sportifs, les scientifiques, les touristes et les éleveurs des estives. C’est un point de départ pour de nombreuses randonnées de haute montagne, un but d’excursion très apprécié de part la beauté de son environnement et la présence de deux cols routiers( Col d’Agnes et Port de Lers) attirent le cyclisme sportif.

La station Trail d’Aulus les Bains

Les activités de pleine nature sont diversifiées : des parcours destinés à l’initiation comme à la pratique sportive (la station trail d’Aulus les Bains et le parcours permanent d’orientation de l’étang de Lers), un site d’escalade aménagé, ainsi que d’un secteur propice à la pratique de la spéléologie, le Gouffre Georges (Mont-Béas), réputé au niveau national. Une aire de vol libre, située au Port de L’hers, est utilisée par les écoles, les particuliers et les clubs de parapente où des vols en biplace sont proposés. Il constitue un site de décollage en parapente  très prisé de part son exposition exceptionnelle et de son accessibilité.

Aire d’envol du port de Lers

Le « Syndicat Intercommunal de Massat- Le Port » créé en 1986, gère aujourd’hui les activités touristiques du site de l’étang de Lers : les élus, impliqués dans la gestion du site, mènent depuis 2006 une concertation dont l’objectif  est la mise en œuvre d’un plan de développement durable et cohérent du site.

Pêcheurs sur le Ponto de l'Etang de lers

Pêcheurs sur le Ponto de l’Etang de lers

L’été,  un parcours touristique de pêche à la truite avec son ponton accessible aux personnes à mobilité réduite aménagé,  un parcours d’orientation permanent et un parcours flore et faune Natura 2000 sont proposés aux visiteurs. L’hiver, le site se transforme en station de ski Nordique, spécialisé dans la pratique du ski de fond et de la raquette.